You are here: Home » Non classé » La formation, garante de l’emploi ?

La formation, garante de l’emploi ?

Connaissant un taux de chômage fortement croissant depuis ces trois dernières années, la France semble avoir trouvé la solution qui ferait régresser l’inactivité professionnelle sur son territoire : encourager les formations et en augmenter les fonds qui y sont dédiés.

L’aide à la formation pour lutter contre le chômage

Le chômage, de longue durée en particulier prend de l’ampleur en France. Afin de remédier à ce fléau, le gouvernement propose une solution déjà avancée quelque temps auparavant, et qui ne s’est pas avérée efficace : l’aide à la formation. Toutefois, cette aide concerne cette foi l’aide individuelle à la formation et nécessite de plus grands fonds de formation. Mais, que les principes de cette solution soient différents ou non de ceux des autres systèmes autrefois mis en place dans cette lutte, les chiffres démontrent la gravité de l’heure : selon le nombre d’inscrits à Pôle emploi sans aucun travail ou seulement avec une activité réduite, le nombre de chômeurs de longue durée s’élève à 13% des 705.000 inscrits. Un taux qui se développe dix fois plus vite qu’il y a cinq ans.

L’aide à la formation, une solution insuffisante pour lutter contre le chômage

L’aide individualisée à la formation serait toutefois insuffisante pour lutter contre le chômage. D’abord, cette lutte doit désormais devenir une urgence et non plus se limiter à un combat prioritaire. De plus, les moyens adéquats doivent être mis en œuvre afin de pouvoir la rendre efficace, tandis que suites aux retombées des derniers systèmes de lutte mis en œuvre, aucune remise en question profonde n’a été exécutée. Autre point qui cause problème : l’aide individuelle, impliquant un redéploiement interne à Pôle emploi oblige à trouver d’autres fonds de formation pour les autres types de chômeur. Prioriser les chômeurs de longue durée augmente ainsi les risques de multiplier les nouveaux chômeurs. Autre point à ne pas négliger dans l’évaluation de l’efficacité de l’aide individuelle à la formation : le nombre de places dans les stages. Sera-t-il suffisant par rapport à au nombre de nouveaux formés ?

Laisser un commentaire