You are here: Home » Non classé » La force du numérique selon Axelle Lemaire

La force du numérique selon Axelle Lemaire

Présente à Nantes pour le lancement du label French Tech, la secrétaire d’Etat au numérique Axelle Lemaire rappelle ce qui fait la puissance du numérique. e-education, France très haut débit, le codage à l’école, autant de projets inhérents démontrent que le secteur s’étend à tous les autres domaines.

Numérique : rappel sur la French Tech

Le lancement du label French Tech a été effectué dans 9 métropoles françaises. Mais, de quoi s’agit-il ? Selon la secrétaire adjoint au numérique, Axelle Lemaire, ce label est attribué aux grandes villes disposant d’un écosystème adapté « aux jeunes entreprises à fort potentiel d’innovation » du numérique. Des entreprises favorables à la création d’emploi dans le secteur et capables de se déployer sur le territoire national. De plus, ces villes labellisées recevraient un appui dans leur recherche de financement et les créations d’emplois. La secrétaire a donc profité de ce lancement pour rappeler l’importance du numérique.

Le numérique, un secteur qui se développe partout

Le lancement de la labellisation des métropoles françaises en tant que porteuses d’emplois dans le numérique appuie considérablement l’idée d’Axelle Lemaire, selon laquelle la force du secteur réside dans sa capacité à se déployer n’importe où, n’importe quelle ville, n’importe quel pays, la Sillicon Valley n’étant pas alors le seul pôle où sa réussite est garantie. Ce secteur aurait même les capacités exceptionnelles de développer les zones rurales.

Avec 20% des Français non connectés à Internet, le numérique est-il vraiment incontournable ?

Même si 20% des Français n’utilisent pas quotidiennement de connexion à Internet, selon Axelle Lemaire, installer cette dernière chez tous les habitants demeure une bonne chose. Les utilisations varieront alors selon les cas. Par le biais du plan France très haut débit, l’Etat envisage d’ailleurs de couvrir le pays entier d’ici à 2022, grâce à la fibre optique. Toujours selon la secrétaire adjointe, l’étape de l’e-education demeure aussi incontournable : en plus de leur faire comprendre le fonctionnement de leur environnement, le numérique serait notamment profitable aux enfants en difficulté ou handicapés.

Laisser un commentaire