You are here: Home » Non classé » Chômeurs : une formation gratuite, mais pas pour tout le monde

Chômeurs : une formation gratuite, mais pas pour tout le monde

Une formation qualifiante et gratuite. Voilà ce que le ministre du travail François Rebsamen a promis aux demandeurs d’emploi, communément appelés chômeurs. Il s’agit donc d’un dispositif qui s’inscrit dans la lutte contre le chômage. Toutefois, impliquant le droit au CPF ou compte personnel de formation, les termes utilisés par le ministre pour décrire ce système prêtent à confusion.

Une formation, mais pas pour tous les chômeurs

Dès le mois de mars 2015, le plan de lutte contre le chômage proposé par le ministre du travail devrait se traduire par la mise en œuvre d’une aide à la formation aux demandeurs d’emploi ou chômeurs. Mais, ces derniers sont-ils tous concernés par ce dispositif ? En effet, le plan du gouvernement vise en particulier la régression du chômage longue durée. Ainsi, l’on se demande si cette mesure concerne également les chômeurs qui ne possèdent pas d’heures de DIF ou droit individuel à la formation à inscrire sur leur compte. En effet, en bénéficiant d’une formation, ces derniers auront concrètement droit au CPF ou compte personnel de formation.

Une formation pour les chômeurs, mais pas vraiment gratuite

La notion de gratuité utilisée pour définir l’aide à la formation proposée par le Ministère du travail aux demandeurs d’emploi suscite également les réactions : cette assistance ne serait pas totalement gratuite, puisqu’elle sera financée par le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels ou FPSPP. De plus, le Pôle emploi et les conseils régionaux sont appelés à contribuer à fournir des aides complémentaires à ce fonds.

Une formation qualifiante pour les demandeurs d’emploi

Autre terme qu’il s’avère essentiel de mettre en lumière : les formations qualifiantes. En fait, les formations promises par l’Etat aux chômeurs ne seraient pas toutes qualifiantes dans la mesure où certaines contribuent notamment à aider ces derniers à apprendre à communiquer ou encore apprendre les bases de calcul, autrement dit à acquérir le socle de connaissances et de compétences. A noter que celles-ci n’ont pas encore été clairements définies.

Laisser un commentaire