You are here: Home » Non classé » L’initiation au langage informatique ou le projet scolaire ambitieux du Président

L’initiation au langage informatique ou le projet scolaire ambitieux du Président

Désormais, le programme scolaire doit s’adapter à l’évolution de la technologie. C’est du moins ce que laisse comprendre le projet assez ambitieux mis en avant par le Président français : l’initiation des écoliers au langage informatique. Mais, pourquoi un tel dessein reste-t-il difficile à réaliser ?

Coder : un langage encore hors de la portée de certains élèves

Si tous les élèves savent ce qu’est d’apprendre à compter, lire et écrire, tous ne saisissent pas encore le sens d’apprendre à coder. Pourtant, c’est là une discipline que le Président français souhaiterait intégrer au programme scolaire. Dans des termes plus accessibles à certains enfants, « coder » renvoie à l’apprentissage du langage informatique. En effet, à l’heure où l’informatisation est à son comble et que la connexion est omniprésente, un tel projet semble dans l’intérêt des jeunes étudiants.

Le code à l’école : un projet dont la concrétisation est prévue pour 2016

Le plan numérique envisagé par François Hollande devrait voir le jour en 2016. Mais, le codage ou apprendre à coder à l’école semble tout de même compliqué. Le gouvernement envisage de consacrer 3 heures à cette matière, qui ne ferait pas partie des apprentissages fondamentaux dont écrire, lire et parler le français, malgré qu’il revienne à « apprendre le chinois ou l’anglais ». Pour la secrétaire d’état au Numérique, sans code, il n’y a pas de jeux vidéos notamment. Pour un syndicat professionnel français de l’industrie du numérique, apprendre à coder revient à apprendre aux enfants le fonctionnement des machines populaires comme l’iPhone. Les complications quant à la réalisation de ce projet sont alors suscitées par la question des professeurs : selon l’Académie des Sciences, l’enseignement du code à l’école ne peut être assuré par des professeurs de technologies et de mathématiques, comme l’avait suggéré l’ancien ministre de l’éducation, Hamon. Quoi qu’il en soit, l’enseignement du numérique ouvrirait de grandes portes aux élèves, futurs chercheur d’emploi. En effet, 36 000 créations d’emploi dans la filière seraient prévues pour 2018.

Laisser un commentaire