You are here: Home » Non classé » Un projet européen pour valoriser les apprentis

Un projet européen pour valoriser les apprentis

Un projet franco-allemand se portant sur l’apprentissage sera prochainement lancé. Avec la collaboration de 11 entreprises, il concernera d’abord 50 jeunes.

Bientôt, les jeunes apprentis pourront partir facilement à l’étranger. Cela sera possible grâce au projet franco-allemand soutenu par 11 entreprises, dont Danone, L’Oreal, Airbus, Siemens, Safran, BNP Paribas, Michelin, Allianz France, BASF, Bosch et Engie.

Cette initiative propose une organisation de la mobilité d’environ 50 apprentis, spécialement des Français. Ceux-ci seront accueillis durant un cycle de formation (6 à 12 semaines) par une entreprise allemande.

Grâce à cette opération pilote, il est possible de découvrir les freins relatifs à la mobilité des jeunes en alternance : problèmes linguistiques, rythme des formations, qualifications, etc. Quand ces difficultés seront franchies, le projet sera généralisé à tous les pays de l’Union européenne.

 

Jeunes actifs : environ ¼ au chômage

Le but à atteindre est très ambitieux. Toutefois, durant sa présentation au Quai d’Orsay, on a remarqué que ce projet repose sur des bases solides : implication totale des partenaires sociaux, une coopération historique franco-allemande…

Mais ce projet est surtout une solution proposée à un problème qui persiste. Sur le continent, 15 millions de jeunes sont au chômage. Pour la France, ¼ des jeunes actifs âgés de moins de 25 ans sont sans emploi. L’apprentissage est perçu comme le moyen le plus efficace pour une intégration professionnelle. D’après une étude de la Dares en 2009, l’alternance augmente de 6.5% les possibilités de décrocher un emploi salarié.

Par ailleurs, le parcours d’apprentissage permet aussi de découvrir une nouvelle culture, d’autres méthodes de travail, de nouvelles compétences… Si des mesures qui restreignent les aides à l’alternance ont été prises auparavant, le gouvernement veut intégrer les subventions pour l’apprentissage dans la liste de ses priorités.

Laisser un commentaire